Le projet éolien de Bournand

Depuis le début de l’année 2017, Voltalia étudie la faisabilité de développer un projet éolien sur la commune de Bournand.

De quoi s'agit-il ?

Début 2017, Voltalia a identifié une zone techniquement favorable à l’implantation d’éoliennes à Bournand. Les premières projections permettent d’envisager en théorie l’implantation de 5 à 8 éoliennes maximum, au niveau de la plaine agricole située au Sud du bourg. Après un premier contact avec les élus, Voltalia a lancé différentes études de faisabilité pour affiner cette première analyse cartographique et a pris contact avec les propriétaires concernés.

Les études de faisabilité ont pour objectif de proposer un parc éolien en adéquation avec les différentes contraintes et spécificités du territoire. Ces études portent notamment sur le vent, l’acoustique, la biodiversité, l’environnement humain et le paysage, et sont en cours depuis début 2019.

De plus, depuis février 2020, Voltalia a souhaité initier une démarche de concertation volontaire pour associer les habitants des communes de Bournand et Vézières au développement du projet et les tenir informés des actualités et de l’évolution du projet. Nous espérons que vous serez nombreux à y prendre part et que cette initiative contribuera à répondre à toutes vos questions !

 

Pourquoi développer l'éolien à Bournand ?

Le défi écologique

Plusieurs constats s’imposent aujourd’hui : d’un côté, nous vivons dans une société de plus en plus énergivore, de l’autre, la communauté scientifique ne cesse d’alerter sur le réchauffement climatique et ses conséquences à l’avenir.

Nous croyons, comme de nombreuses autres personnes, à la nécessité et la possibilité de changer de modèle énergétique : il s’agit aujourd’hui de produire différemment, mais aussi de consommer différemment. La solution n’est pas unique, mais bien multiple. Ainsi, l’éolien, en tant qu’énergie renouvelable sûre et mâture, bénéficiant de vastes retours d’expérience, constitue une des réponses les plus abouties au défi climatique auquel nous sommes confrontés.

C’est dans ce cadre que depuis 2015, la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte attribue des objectifs à chaque région concernant le développement des énergies renouvelables. L'objectif national est d'augmenter de 50% la capacité installée des énergies renouvelables d'ici à 2023 par rapport à 2012. L’éolien contribue à atteindre cet objectif ; il est adapté au territoire français qui est un territoire bien venté. Des objectifs ambitieux ont d’ailleurs été énoncés au niveau local dans le SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires) définitivement approuvé le 27 mars 2020 par la Nouvelle Aquitaine. Celui-ci prévoit en effet, en cas de levée de certaines contraintes militaires, un potentiel de 5500 MW installés en 2030 dans la région et 10 000 MW en 2050.

Enfin, au-delà de notre responsabilité commune à l’égard des générations futures, l’éolien représente aussi une opportunité pour la création de nouveaux métiers, de nouvelles filières, et de retombées positives pour l’ensemble des territoires.

Zone d'étude projet éolien de Bournand voltalia Vézières

Les contraintes locales

La zone d’étude du projet éolien de Bournand est représentée en bleu sur la carte ci-dessus.

Le choix d’un site d’implantation d’éoliennes repose sur la prise en compte de nombreux critères, à la fois techniques, réglementaires, et contextuels (prise en compte des enjeux locaux). Un équilibre est à trouver entre :

  1. Le gisement éolien (mesuré au moyen d’un mât de mesure des vents) ;
  2. Les servitudes techniques (aéronautiques, hertziennes, distances aux radars) ;
  3. Le cadre de vie et le patrimoine local (enjeux patrimoniaux et paysagers) ;
  4. Le raccordement au réseau électrique ;
  5. Les enjeux environnementaux notamment, comme la faune et la flore ;
  6. Le terroir local (relief, végétations, hydrographie, distance aux habitations, etc.)

Quelles sont les grandes étapes de développement d'un projet éolien ?

Le calendrier d’un projet éolien se divise en 7 phases :

  1. Première phase de prospection et d’identification d’un site (6 à 12 mois)
  2. Phase de conception : différentes études sont menées en parallèle de la démarche de concertation (18 à 24 mois)
  3. Phase d’instruction : le dossier est déposé en préfecture et une enquête publique est lancée avant la délibération du préfet (18 à 48 mois)
  4. Phase de préparation du chantier : le contrat de vente d’électricité ainsi que le plan de financement sont étudiés (6 à 12 mois)
  5. Phase de construction et de raccordement au réseau électrique (12 à 24 mois)
  6. Phase d’exploitation et maintenance du parc éolien (30 ans)
  7. Phase de démantèlement ou de rééquipement (12 à 24 mois)

 

Frise du développement d'un projet éolien bournand Voltalia Vézières

A quoi ressemble un parc éolien ?

L'image ci-dessous est le schéma d’un parc éolien. Voltalia est propriétaire des éléments constitutifs du parc éolien, des câbles électriques enterrés et du poste de livraison ; Votalia en assure l’exploitation et l’entretien durant toute la durée de vie du parc (30 ans). Les revenus de Voltalia sont basés sur la vente de l’énergie produite (en MWh) à partir du poste de livraison, lequel marque la limite entre le parc éolien et le réseau public d’électricité. En sortie du poste de livraison, les gestionnaires de réseaux (EDF, RTE, ELD tel que SRD, etc.) s’occupent d’acheminer l’électricité. Durant la phase de développement du projet, Voltalia prend contact avec ces gestionnaires pour anticiper le raccordement du projet. Les gestionnaires proposent ensuite une solution de raccordement définitive une fois le projet de parc autorisé par la Préfecture.

 

Schéma d'un parc éolien bournand Voltalia Vézières concertation